Fonds Daniel Bouly de Lesdain

Thématiques: 
Patrimoine, culture, imaginaire
Mots-clés: 
Daniel Bouly de Lesdain

Un lycéen Dunkerquois pendant la Première guerre Mondiale.

Le fonds Daniel Bouly de Lesdain réunit 16 unités documentaires qui retracent le parcours d’un lycéen dans les circonstances de la Première Guerre mondiale.

Ces documents, donnés au CMUA par les descendants, mettent en lumière un aspect oublié du temps de guerre, celui de la scolarité. Ils permettent au CMUA de concourir aux commémorations du centenaire de la Grande guerre par l’exposition « Être lycéen durant la Grande guerre » basée sur cet ensemble documentaire et visible dans notre salle de lecture jusqu’au 28 février 2018.

Daniel Bouly de Lesdain laisse derrière lui l’image d’un brillant élève. Il suit son cycle secondaire à l’Institut Notre-Dame des Dunes de Dunkerque de 1915 à 1918, et comme en témoignent son livret et ses nombreux diplômes, il obtient régulièrement le témoignage de très grandes satisfactions de ses instructeurs avec la note moyenne « très bien ».

Ce fonds restitue aussi la vie de l’adolescent, de sa première communion au temps de la guerre, nous permettant de découvrir un tract de l’époque que Daniel a reproduit à partir d’un exemplaire qu’il avait eu en main, caricaturant un soldat allemand énumérant ses forces militaires face à un soldat français ; au verso, par transparence, le texte devient « Merde au roi de Prusse ». Ou bien par l’intermédiaire d’un dessin technique réalisé à l’encre et représentant une fusée d’une bombe allemande non explosée.

Le fonds rapporte encore les difficultés de déplacement sur le territoire dunkerquois. Le jeune Daniel et sa famille doivent faire de nombreuses démarches pour effectuer leurs déplacements nécessitant autorisation et sauf-conduit. La carte d’identité avec photographie attribuée par le commissariat de Police de Dunkerque permet au jeune Daniel de circuler à Malo-Les-Bains, Rosendaël, Coudekerque-Branche depuis le village familial de Rexpoëde. L’institut des Dunes fut bombardé lors de la guerre (quelques photographies issues de ce fonds le rappelle), Lille était occupée et Daniel dut obtenir une permission de circuler pour se rendre à son examen à Rouen, recevant pour la circonstance un certificat du maire de Dunkerque pour lui permettre de s’approvisionner en pain au cours de son voyage dans les localités où il séjourne. Il se rend à Rouen accompagné de son professeur l’abbé Pyotte. Il obtiendra son titre de bachelier de l’enseignement secondaire par le recteur de l’académie de Lille le 16 avril 1919 comme l’atteste son diplôme sur parchemin.

Pour en savoir plus, cliquez ici...